Centre Culturel Irlandais
Portail des collections

À l'ombre des loups

Alvydas Šlepikas

À l'ombre des loups

Alvydas Šlepikas

Flammarion, 2020
Traduit du lituanien par Marija-Elena Bacevičiūtė

Alors que la Seconde Guerre mondiale vient de s’achever, femmes et enfants allemands sont exposés à l’avancée de l’armée soviétique victorieuse en Prusse-Orientale. Dépossédés de leurs biens, craignant pour leur vie, ils endurent la faim et le froid, tandis qu’autour d’eux tout n’est plus que désolation. Leur unique espoir est de gagner la Lituanie voisine pour trouver à se nourrir : malgré la menace omniprésente des soldats russes, certains enfants décident d’entamer le périlleux voyage. La forêt sombre et inquiétante devient alors l’un des seuls refuges de ceux que l’Histoire appellera les « enfants-loups ».

Alvydas Šlepikas est poète, acteur, dramaturge, scénariste et metteur en scène, notamment pour les Théâtres d'art dramatique de Kaunas et Vilnius. Il a déjà publié plusieurs recueils de poésie et dirige la rubrique littéraire de l’hebdomadaire Literatūra ir menas. Ecrit à partir de témoignages, « À l’ombre des loups » est son premier roman. Très bien accueilli par le public, il est élu livre de l’année 2012, a déjà été réédité six fois et fait aujourd’hui partie des romans lituaniens les plus traduits.

Elle était écrivaine. Elle écrivait des livres, avant. Mais où sont-ils à présent ? Qui en a besoin ? Qui pourrait bien en avoir besoin maintenant qu’il n’existe plus que le vent, le froid, la mort et la faim ? La flamme de la bougie vacille sous l’effet du vent. La tempête hurle, lèche les murs en bois de leur demeure. À l’intérieur il fait toujours froid, seul le poêle aide un peu, mais il faut sans cesse l’alimenter. On ramasse le bois dehors, dans le village. C’est le travail des enfants, toutefois ils sont si affaiblis par la faim que toute sortie est une épreuve. Sans compter les soldats et les nouveaux colonisateurs – la plupart blessés, traumatisés, commotionnés – qui vivent là à présent.

Nous avons choisi ce livre parce que…

L'auteur entraîne son lecteur dans un monde défait, où la mort surgit au hasard, où l'on survit par accident. Ardent, brutal, parfois emporté, il restitue avec force la précarité de ces vies incertaines que l'histoire balaye.

Où trouver ce livre

Bibliothèque George Sand - L'Haÿ-les-Roses
21 rue Henri Thirard
94240 L'Haÿ-les-Roses


Voir

Feuilleter quelques pages