Centre Culturel Irlandais
Portail des collections

Littératures d'Europe : à la croisée des regards

(D)écrire l'Europe : à la croisée des regards

Les origines du terme “Europe” sont fréquemment attribuées aux mots grecs eurys, signifiant large, et ōps, signifiant regard. À l'image de cette Europe aux yeux grand ouverts, les écrivains du continent ont contemplé, et contemplent encore, les cultures, les histoires et les frontières qui les entourent. Qu’ils y trouvent des différences ou des points communs, leur subjectivité est unique et précieuse. A travers la fiction, les auteurs participent à écrire l’Europe.

L’exposition [Littératures d’Europe] est née de la volonté du réseau d’instituts nationaux européens EUNIC Paris d’explorer ces échanges et ces perspectives. Chaque pays participant a sélectionné trois romans à découvrir, feuilleter et écouter par extraits. 

Être européen

Il existe une infinité de manières d’être européen. A travers leurs romans, les écrivains d’Europe racontent cette diversité et l’enrichissent de leur propre expérience. Depuis les personnages amnésiques, en quête d’une réponse sur leurs origines, à ceux qui remontent les traces de leurs ancêtres pour mieux comprendre leur héritage, le thème de l'identité est omniprésent. Certains protagonistes sont perdus, choisissant l’errance ou y étant contraints, tandis que d’autres se sont au contraire retrouvés dans une culture ou une langue dont ils sont tombés amoureux. A l'image de leurs personnages, nombre des auteurs présentés ont voyagé, fait l’expérience de la mixité des cultures, ou étudié plusieurs langues, et ce sont ces échanges qui donnent de l’âme et de la justesse à leur écriture.

L’Europe est une mosaïque de motifs complexes, en perpétuel changement. Les perceptions de ce qui y crée de l’unité ont évolué au cours de l’histoire : des influences grecque, latine et chrétienne dès l’Antiquité, aux valeurs de raison et de progrès à la Renaissance, jusqu’aux combats pour les démocraties et les droits de l’homme. Mais l’histoire et la culture européennes ont, depuis des siècles, forgé des références et des imaginaires communs.

Au-delà de leur proximité géographique et de ces cultures et histoires communes, les pays d’Europe sont liés par leur propre initiative de créer des ponts. Cela s’exprime à travers des structures politiques, économiques et culturelles favorisant les échanges. Être européen, c’est avant tout une volonté commune. Le réseau EUNIC Paris en est un exemple, rassemblant 22 instituts nationaux européens basés à Paris, et se consacrant à la valorisation et à la diffusion des différentes cultures du continent.

La France

Parmi tous les pays mis à l’honneur, [Littératures d’Europe] vous propose notamment de redécouvrir la France et Paris, la capitale aux 50 centres culturels étrangers. Entre l’océan Atlantique et la Méditerranée, et partageant des frontières avec 9 pays au sein du continent européen, la France se situe à un carrefour. Les titres sélectionnés prenant ses paysages pour toile de fond permettent d’explorer les regards d’ailleurs qui se portent vers elle.

Écrire à propos de l’autre / passer les frontières

Les écrivains des différents pays d’Europe ont la possibilité de poser un regard unique sur leurs voisins. Ils peuvent adopter le point de vue d’un côté ou de l’autre des frontières, la plume en équilibre sur ces lignes invisibles. En outre, les mots s’affranchissent également des frontières grâce à la traduction, qui permet aux romans de voyager et d’évoluer.

« La langue de l'Europe, c'est la traduction. » Umberto Eco

La langue dans laquelle est écrit un texte façonne le livre de manière essentielle. Il est à la fois agréable de lire et d’écouter les mots tels qu’ils ont été exprimés par l’auteur, mais aussi de découvrir de nouvelles facettes dévoilées uniquement par les traductions. Certains auteurs européens, maîtrisant plusieurs langues, choisissent de publier eux-mêmes deux versions de leurs livres.

Pour ces raisons, la possibilité de feuilleter certaines traductions, mais aussi d’écouter des extraits dans la langue d’origine des romans vous est proposée. Ces passages donnent l’opportunité d’apprécier les langues d’Europe aussi bien dans leur diversité que dans leurs racines communes.

Écrire à propos de soi

L’Europe ne nourrit pas les littératures uniquement lorsque le regard passe au-delà des frontières. C’est aussi un cadre qui enrichit la manière dont les auteurs perçoivent leurs propres racines, leur identité au sein de leur pays et du continent. A l’échelle d’une personne, l’Europe n’est pas uniquement un contexte dans lequel mieux comprendre l’autre, mais aussi mieux se comprendre soi.

EUNIC Paris
(D)écrire l'Europe : à la croisée des regards